French Journal for Media Research

Mohamed Anouar Lahouij

Claude Hagège (2015), L’éthique de l’internet face au nouveau monde numérique. Mais qui garde les gardes ? Paris, l’Harmattan : collection "Communication et Civilisation",  208 p.

1L’ouvrage de Claude Hagège apporte une véritable connaissance sur l’éthique de l’Internet, car il conjugue aussi bien des notions théoriques que des données statistiques, donnant ainsi un point de vue qui remet en cause l’explosion du monde numérique et son rapprochement à des principes comme la liberté d’expression, la transparence et l’égalité. Cet ouvrage passionnant organisé en onze chapitres propose une réflexion sur « qui contrôle qui ? » et « qui régule ?» après l’apparition des nouvelles puissances des grands acteurs de l’Internet.
Les chapitres 1 et 2 présentent les acteurs de l’éthique, les fondateurs de l’Internet et l’Internet comme l’incontournable média. L’auteur identifie et définit les différents intervenants dans le système internet (auteur, prestataire, usager, et gardien) en présentant le rôle de l’État, de plusieurs organismes comme le W3C, l’ICANN…en tant que garants de l’Internet.
Le chapitre 3 traite de l’approche de la neutralité de l’Internet sous la pression de plusieurs facteurs comme la finance et la politique où il souligne qu’il existe un décalage entre les réglementations et les interprétations dues à la subjectivité des grands acteurs de l’internet.
Les chapitres 4 et 5 démontrent comment l’éthique est un enjeu de progrès. Il en ressort que l’éthique de l’Internet permet aux humains une amélioration et une transformation vers plus de connaissances, de valeurs, et de biens : social, culturel, économique, politique et écologique.
Le chapitre 6 est le plus long chapitre avec 69 pages et il est consacré à divers aspects de la nouvelle révolution numérique. L’auteur fournit un état de l’art du monde numérique en commençant par rappel historique jusqu’aux nouvelles tendances en matière de technologies de l’information et de la communication comme le big data, « l’Infobésité » et les objets connectés. Ce chapitre très riche en informations avec une liste assez importante de supports de communication pourrait être développé d’avantage pour  former des chapitres à part.
Les chapitres 7 et 8 révèlent l’omniprésence des nouvelles forces comme Google, Apple, Facebook et Amazon qui sont les nouveaux « dominant » face aux internautes, les « faible ». L’auteur montre que cette nouvelle force influence les humains par des applications de santé, d’éducation, de recrutement et de gain financier. En plus de l’importance du progrès scientifique, l’auteur n’a pas oublié de souligner les dangers de l’excès de l’Internet.
Enfin, les chapitres 9, 10 et 11 qui sont très courts (10 pages) abordent trois réflexions : la résistance à l’idée que « Internet fait tout », les conséquences liées à la transparence et à la liberté d’expression sur Internet et le risque que les nouveaux géants d’Internet ne provoquent un déséquilibre dans le monde. Ces chapitres proposent des cas pratiques qui montrent que le monde doit faire face à des forces qui sont inquiétantes par leur pouvoir financier et leur marge de manœuvre.
En conclusion, l’ouvrage de Claude Hagège constitue une synthèse très complète sur la morale du numérique avec un grand nombre d’exemples, de cas pratiques et de témoignages qui illustrent ce phénomène sociétal. Il a abordé des réflexions sur la neutralité de l’Internet, l’intelligence artificielle, le cerveau artificiel et les applications robotiques qui forment des controverses d'actualité pour notre société et pour la recherche scientifique future.

Pour citer ce document

Mohamed Anouar Lahouij, «Claude Hagège (2015), L’éthique de l’internet face au nouveau monde numérique. Mais qui garde les gardes ? Paris, l’Harmattan : collection "Communication et Civilisation",  208 p.», French Journal for Media Research [en ligne], Full texts/Numéros en texte intégral, 9/2018 Ethics, Media and Public Life, Notes de lecture/Book Review, mis à jour le : 19/01/2018, URL : http://frenchjournalformediaresearch.com/lodel/index.php?id=1581.

Quelques mots à propos de :  Mohamed Anouar Lahouij

Docteur en Sciences de l'information et de la communication

ATER à l'UFR Ingémédia-Université de Toulon

Laboratoire de recherche Information Milieux Médias Médiations (I3M)

 

 

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 4.0 International.