French Journal for Media Research

Naoil CHAOUNI

Laurence Corroy-Labardens, Francis Barbey et Alain Kiyindou (2015), Education aux médias à l'heure des réseaux (sous la coord. de), Paris : L’Harmattan, 330 p.

1Cet ouvrage collectif est structuré en deux axes.  Le premier traite principalement du rôle de l’école dans l’éducation au média ainsi que des pratiques médiatiques des jeunes usagers, alors que le second est centré sur les notions de literacy, littératie et translitérratie. Les articles sont chacun précédés des titres des contributions, des noms des auteurs, des résumés et des mots clés.

2En s’appuyant sur les études empiriques en Sciences de l’Information et de la Communication, l’ouvrage débute par une première partie introductive permettant de contextualiser historiquement les différentes approches adoptées pour traiter le sujet de l’éducation aux médias. Dans la seconde partie de cette introduction intitulée « Panorama historique de l’éducation aux médias », la notion de littératie est définie « comme la capacité de lire et d’écrire » (p. 12.) mais aussi de développer un ensemble de compétences cognitives permettant  un esprit critique, créatif et socialisé. L’introduction du web participatif et des modalités multiples des usages médiatiques permettent de nouvelles méthodes pédagogiques basées sur la translittératie. L’approche transmédiatique est présentée comme un enjeu pour l’éducation allant au-delà de la simple transmission des connaissances en développant les usages médiatiques liés aux nouvelles technologies. Cet ouvrage est riche de par les retours d’expérience de différents contextes géographiques (Le Havre, Mayotte, l’Afrique, Canada…) et culturel avec notamment un article sur l’intégration des médias dans les pratiques religieuses intitulé « traditionalisme catholique et éducation-médias. Catéchèse et évangélisation ».

3Toutefois, le titre de l’ouvrage « l’éducation aux médias à l’heure des réseaux » est bien trop vague et n’illustre pas les perspectives des articles.  Il pourrait traduire la volonté d’une pédagogie des médias alors que le contenu du livre aborde différents contextes des usages des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). La confusion peut venir aussi de la structure en seulement deux parties du livre. Il aurait peut-être été plus judicieux de segmenter l’ouvrage en quatre axes selon des articles plus homogènes. En effet, les articles peuvent être organisés selon les pratiques médiatiques des jeunes (retours d’expériences), les enjeux et risques des usages des médias, l’intégration des TIC dans l’apprentissage et l’approche de translittératie pouvant regrouper les méthodes transmédiatiques dans la littératie. L’ouvrage relève aussi de certains problèmes de mise en page et de formes qui nuisent à la commodité de lecture (p.7 : taille de la police,  p.21 : texte manquant, p.114, p. 273-286 : couleur de police, p. 92-93 : positionnement des figures…).



Naoil Chaouni
Laboratoire CORHIS
Communication, Ressources Humaines et Intervention Sociale
Université Paul Valéry de Montpellier

Pour citer ce document

Naoil CHAOUNI, «Laurence Corroy-Labardens, Francis Barbey et Alain Kiyindou (2015), Education aux médias à l'heure des réseaux (sous la coord. de), Paris : L’Harmattan, 330 p.», French Journal for Media Research [en ligne], Full texts/Numéros en texte intégral, 6/2016 La toile négociée/Negotiating the web, NOTES DE LECTURE/BOOK REVIEW, mis à jour le : 21/06/2016, URL : http://frenchjournalformediaresearch.com/index.php?id=998.